Site officiel de la mairie de Melle en Deux-Sèvres

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Ce site web utilise des cookies afin d'établir des statistiques de fréquentation.
Pour plus d'information, nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité.

Capture décran 2022 01 07 à 15.12.38

 

La ville de Melle (79) lance un appel à candidatures pour la création d’une œuvre d’art en l’église romane Saint-Pierre, classée Monument historique.

crédit photo : Didier Darrigrand

 

Le thème 

La commande consiste en la création artistique d'une oeuvre, sa conception, sa réalisation et son installation sur site.

La commande publique artistique portera sur la thématique de la lumière, à l'église Saint-Pierre de Melle.

 

Le contexte 

Dans le cadre de la mise en valeur de l’église Saint-Pierre, située sur la commune de Melle (Deux-Sèvres), la ville affirme son intention de confier une création artistique à un artiste. 


Melle conduit depuis de nombreuses années une politique affirmée en faveur de la création artistique contemporaine. Celle-ci est marquée par deux actions phares - la réalisation de commandes publiques d’œuvres contemporaines et l'organisation depuis 2003 de la Biennale Internationale d'Art contemporain.

  • Une première commande publique est portée par la ville de Melle en 1989. Eclats d'argent de Knud Victor est un parcours sonore de 320 mètres dans les galeries des Mines d'argent des Rois Francs.
  • En 2000, pour le passage au troisième millénaire, la ville s’engage dans une nouvelle commande auprès de Françoise Quardon. Constituée d'éléments rattachées au patrimoine bâti et végétal de la ville, l’oeuvre Pont aux roses s’installe place René Groussard comme un hommage à la ville et à ses habitants. 

pont aux roses F Quardon

Au fil des Biennales d’art contemporain, la ville de Melle a également acquis et conservé un certain nombre d’oeuvres, aujourd’hui visibles sur/dans le patrimoine bâti et végétal de la ville, constituant un formidable patrimoine artistique. Les catalogues des différentes biennales sont consultables ici.

  • Forte de cette richesse, la ville de Melle initie au début des années 2010 un programme ambitieux de commandes publiques au sein des trois églises romanes de la ville. En 2011, Mathieu Lehanneur propose une création originale pour l’ensemble du mobilier liturgique : podium, maître-autel, ambon, cuve baptismale, siège du célébrant de l’église Saint-Hilaire. Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, classée Monument historique, l’église Saint-Hilaire, située sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle, est reconnue comme l’un des exemples les plus complets de l’architecture romane du Poitou.

Melle 01

crédit photo : Mathieu Lehanneur

 

  • En 2012, Rémy Hysbergue réalise une série de seize vitraux pour l’église Saint-Savinien, la plus ancienne de la triade romane de Melle (Xe siècle, classée Monument historique).Les élus de la ville de Melle souhaitent réaffirmer cet engagement en faveur de la création contemporaine en lançant le troisième volet du programme dans l'église Saint-Pierre, troisième joyau roman de la ville.

Capture décran 2022 01 10 à 11.57.45

crédit photo : Didier Darrigrand

 

L'édifice 

Construite au début du XIIe siècle, l’église Saint Pierre est aujourd’hui désacralisée. L’église est classée Monument historique sur la liste de 1862, en totalité.
L’église Saint-Pierre se situe hors les murs au nord de la ville sur un escarpement dominant la vallée de la Béronne.

Capture décran 2022 01 07 à 15.13.23

crédit photo : Didier Darrigrand

 

La commande

La ville souhaite valoriser le patrimoine communal remarquable, associant création contemporaine et patrimoine historique. L’église Saint-Pierre intègre la prise en compte d’une cohabitation d’usages culturels, artistiques et touristiques. Le projet de création artistique permet d’apporter une réponse qualitative et complémentaire à la mise en valeur de l’église. L'objectif étant de renforcer l’usage de l’édifice pour des représentations culturelles et artistiques et affirmer la place de l’édifice dans le parcours d’art contemporain.

Le projet devra répondre à une démarche de création contemporaine inscrite dans la thématique de la « lumière ». Qu’elle soit naturelle ou artificielle, cette dernière conditionne la visibilité, elle est constamment présente sans qu’on y prête une attention particulière et elle est, bien évidemment, l’instrument primordial des arts visuels. La lumière dans l’art a d’abord été un puissant symbole et sa représentation était associée à la connaissance et au pouvoir avant de devenir un sujet artistique à part entière. L’artiste est ici invité à exploiter librement la thématique, aussi bien dans sa matérialité que dans sa symbolique. Cependant, il n’est pas attendu de proposition de création de vitraux.

Présélection de trois artistes 

Le montant réservé à cette opération dans sa phase d’étude est de 15 000€ TTC (soit 5 000€ TTC / artiste – 3 études confiées à 3 artistes présélectionnés).
Le montant prévu pour la phase de réalisation est de 170 000 € TTC.
Les étapes de ce programme sont présentées pour avis au Conseil national des œuvres dans l’espace public dans le domaine des Arts plastiques.

Date limite de réception des candidatures : le 7 mars 2022

Sélection par le comité artistique de 3 artistes pour la phase d’étude : mars 2022
Remise des études par les 3 artistes : fin août 2022

Consulter l’avis d’appel à candidatures sur la plateforme :

http://www.pro-marchespublics.com/avis/index.cfm?fuseaction=pub.affResultats&IDS=25

[réf. 2022_01] Commande publique artistique au sein d'une église sur la thématique de la lumière. Le service consiste en la création artistique de l'oeuvre, sa conception, sa réalisation et son installation sur site.

A lire dans les actualités